L'agonie d'Alep, dans l'indifférence générale

  • 01-08-2016. On n'a pas relevé l'atroce coïncidence entre les attentats que connaît l'Europe et le tournant pris par la guerre en Syrie. A Alep, Poutine s'achemine vers une fin de guerre à la manière tchétchène, annonçant une trêve qui n'est rien d'autre qu'une tentative pour vider la ville à moindres frais. Même les Etats-Unis laissent entendre qu'elle est uniquement un piège. A Manbij, dans le nord-est de la Syrie, ce sont les Etats-Unis qui bombardent les civils comme le font les Russes pour ouvrir aux Kurdes syriens le chemin de Raqqa, le siège de l'Etat islamique. Cet article de "The Guardian" est en anglais, on peut le traduire en français. Il est le seul texte qui semble dessiner, au 1er août 2016, le contour sinistre de ce que les puissances mondiales, implicitement d'accord, dessinent comme avenir à la Syrie. Comme par hasard, les opinions publiques occidentales, polarisées par les attentats, n'y prêtent aucune attention. Les répercussions en Europe ne sont-elles pas pourtant prévisibles?
  • Après l'assassinat de Jacques Hamel à Saint-Etienne du Rouvray

  • Il nous faut entendre la réaction de Marc Durand, parmi toutes les prises de parole qui sont faites actuellement dans l'Eglise et ailleurs.
  • Deux sont publiées sur le site européen de la solidarité mariste, celle de Bruno-Marie Duffé au nom du CCFD-Terre solidaire, et celle d'un collectif interreligieux dont fait partie l'association "Chrétiens de la Mditerranée" : Maristeuropesolidarity.
  • Sans oublier les apports pertinents qui figurent dans la nouvelle page intitulée "Guerre au 21ème siècle".

    Pour s'y retrouver...

  • Ce livre important de Georges Corm, économiste et historien, homme d'état libanais, "Pensée et politique dans le monde arabe", La Découverte, avril 2015, est à lire dans le contexte actuel. Au-delà des apparences et des platitudes mesquines, il montre à quel point est superficielle la lecture des conflits en termes d'abord religieux. Existe en format électronique.
  • Livre

  • Des liens, communiqués par les uns et les autres, vers des prises de position marquantes à propos de la violence présente.
  • Après l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice

    Marc Durand livre à chaud sa lecture de l'événement tragique. Son article le place dans le contexte d'effondrement de la société dont témoignent les mensonges des élites au pouvoir et leur mépris envers le plus grand nombre.

    Il nous appartient de vivre en continuant, avec beaucoup d'autres et peut-être sont-ils les plus nombreux, de croire en l'humain, en refusant les discours de haine et de discrimination.

    Une référence, le livre d'Alain Bertho, anthropologue et professeur à l'université Paris 8, "Les enfants du chaos. Essai sur le temps des martyrs". Editions La Découverte, 2016.